Alors, c'est un forum rpg, mais sur un campus, et dans l'espace. Et y'a du hentai. Voila.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Arthur Moreau, professeur de musique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arthur Moreau
Admin
avatar

Fiche : >ici<
Messages : 84
Date d'inscription : 08/10/2013

MessageSujet: Arthur Moreau, professeur de musique    Lun 9 Déc - 21:44

Arthur Moreau



___________________________________________________
Celui qui invente la règle, gagne toujours. Benjamin Boublil.


« Bonjour à tous et à toutes, je suis monsieur Moreau. Arthur Moreau. Je serai votre professeur de musique cette année. Avant que nous ne débutions, j'aimerai que vous sachiez qu’initialement j'avais postulé pour un poste de professeur d'histoire. Qui devait être en école primaire. Et sur Terre. J'ai appris à jouer de la flûte durant le trajet pour venir ici, j'espère que ça suffira. Bien, maintenant, si vous le voulez bien, nous allons faire un tour des prénoms. »

ver. Aplha
Nom : Moreau
Prénom :Arthur
Âge et classe : 26 ans
Date de naissance : 14 Mars 2199
Sexe : Masculin
Club(s) souhaité(s) : Référent du club de musique, il vient également squatter le club de littérature de façon tout à fait officieuse de temps à autre.
Lieu d'habitation: Il possède son propre appartement.
Job : Professeur de musique en lycée.
Orientation sexuelle : Bisexuel

Caractère :
Que peut-on dire à propos d'Arthur ? Déjà, même sans le connaître, deux choses sont flagrantes :

La première, c'est qu'il a un sens de l'organisation à toute épreuve. Vraiment à toute épreuve. C'est comme si toute sa psychée, et même toute sa vie n'était qu'un immense mécanisme, réglé au micron prés par une bande d'horlogers maniaques. Jamais d'avance, jamais de retard, tout est anticipé, tout est calculé. On ne le voit jamais sans son carnet de notes. Un carnet à l'ancienne, en papier, pas une tablette. On  suppose qu'il s'en sert pour noter et organiser son emploi du temps, mais personne n'a de preuves afin d'appuyer cette théorie. En fait, personne n'a jamais vu le contenu de ce carnet à part Arthur lui même. Certains élèves disent qu'il serait en fait un robot, tant sa capacité à s'adapter  aux imprévus semblent au dessus du commun des mortels.  

Et en effet, d'imprévus, sa vie en est remplie. Depuis sa naissance, et, sans que personne ne soit jamais parvenu à en expliquer la raison, il semblerait que le jeune professeur soit une victimes de choix des aléas de l'administration les plus divers, et rocambolesques. De l'huissier qui vient réclamer une facture d’électricité négative, au cours décalé à la veille, en passant par la lettre annonçant « les regrets les plus sincères » au sujet du décès d'une sœur qu'il n'a jamais eu. Mais malgré cette véritable malédiction, Arthur, non content de s'en sortir, ne montre jamais le plus petit signe de colère. Peut être un léger agacement de temps à autre. Même si il a bien souvent toutes les raisons de s'énerver, son calme semble lui aussi, à toute épreuve. Il ne hausse pas le ton, il ne fronce pas les sourcils, et ne tape pas même du pied. Sa voix est toujours calme et posé.

Cela dit, il n'en est pas pour autant insensible ou même blasé. Seulement, ses émotions s'expriment de façon discrète, subtile. Un léger soupir suffit à exprimer son agacement, un petit sourire éphémère montre sa joie... Et le ton neutre de sa voix se teinte souvent d'une certaine gentillesse, d'un détachement apaisant.

Car Arthur est également l'une des personnes les plus gentilles qu'on puisse connaître. Malgré la dimension obsessionnelle que revêt son emploi du temps, il trouvera toujours un moment pour quelqu'un dans le besoin, pourvu qu'on lui demande. Cette gentillesse va jusque dans une certaine naïveté, qui est plutôt inattendue, dans la mesure ou il semble toujours maître de la situation et de ses émotions.

Concernant ses relations, il n'a pas d'ennemis, mais n'a pas de grands amis non plus. Il semble bien s'entendre avec tout le monde, voilà tout. C'est en partie du au fait qu'il ne soit arrivé à Koidama que récemment, et en partie dû à son obsession de l'organisation et à son détachement qui en déroutent plus d'un.

Oh, et il est célibataire.

Apparence et condition physique :

Arthur est l'une de ces personnes, qui, alors qu'elles semblent banales au premier regard, révèlent tout leur charme au fur et a mesure qu'on les regarde. En quelques minutes, ou bien en des semaines.

Le premier aperçu que l'on a de lui, et celui d'un professeur banal, l'air neutre, et vétu d'une simple chemise blanche et d'un pantalon généralement noir ou gris, véritable insulte à l'originalité vestimentaire. Ses cheveux, noirs comme le charbon, sont suffisamment courts pour que l'on ne puisse distinguer au premier coup d’œil si il est convenablement coiffé, ou s'il se contente de mater les quelques épis rebelles qui osent se dresser sur son crane. Les traits de son visage sont droits, tout  comme les verres de ses lunettes. Il porte souvent une cravate par dessus sa chemise, et on le voit généralement muni de sa mallette contenant feuilles et stylos. Je passe à la suite, la on rentre dans le cliché.

Lorsque l'on apprend à le connaître, il révèle un a un la multitude de détails qui font son charme. Pour commencer, son attitude générale est une sorte de mélange entre une assurance qui ne se teinte pas d'orgueil, et une gentillesse qui elle n'hésite pas à se teinter d'une certaine candeur. Ensuite, derrière ses lunettes carrées de professeur ennuyeux se cachent de magnifiques yeux d'un bleu azur. Sa voix quand à elle est calme et posée, non seulement sa tempérance et légendaire, mais ses atouts physiques lui permettent sans mal de partager cet état. Ses cheveux également dont nous avons évoqué plus haut le statut ambigu, et bien l'observateur attentif peut s'apercevoir que non seulement ils sont coiffés avec soin, mais aussi que par des moyens inconnus du commun des mortels, sa coupe de cheveux est toujours strictement la même. Toujours. Enfin, son visage, qui semble si impassible au premier abord, laisse souvent la place a de légers mais francs sourires.

Bon, par contre pour ce qui est de ses chemises et de ses cravates... Ce sont juste des chemises et des cravates de prof.

Passé :

Comme tout le monde, Arthur a commencé par naître. Il est né dans ce beau pays qu'est la France (cocorico) dans la capitale interplanétaire du vin : Bordeaux.

Aprés moult péripéties pour que les registres officielles soient fixés sur son nom, prénom, sexe, statut civil, ainsi que sa date de décès,  Arthur put avoir une enfance presque normale.  Presque dans le sens ou il avait un intellect largement supérieur à la moyenne. Ses parents, inquiets, le couvèrent plus que de raison durant les premières années de sa vie, ce qui n'était pas pour lui déplaire.

A 4 ans, enfin débarrassé de son syndrome d'excellence il prononça son premier mot. Et sa première phrase. Puis la deuxième. La troisième. Et ainsi de suite, le tout dans un français excellent et sans s'interrompre, pendant plusieurs dizaines de minutes. C'est qu'il en avait des choses à dire.

L'année suivante, il fut envoyé dans une crèche pour surdoués, dans laquelle il apprit des bases d'anglais, d'histoire, et d'autres trucs dont il n'avait pas grand chose à faire. Il s'entendait relativement bien avec les autres enfants. Il se trouva également une passion pour la lecture. Peu importe le type de lecture d'ailleurs.

Il a débuté ses études, la aussi dans un établissement pour surdoués, ou, de la maternelle au lycée, les professeurs passaient plus de temps à s'occuper des deux ou trois asperger de la classe qu'a réellement enseigner quoi que ce soit. Arthur, fidèle à lui même, s'entendait toujours bien avec tout le monde, il n'avait que deux véritables amis, mais ça lui suffisait amplement. D'ailleurs, il avait tendance à se contenter de peu. Ses parents étaient assez riches, mais lui, ça ne lui importait pas vraiment. La seule chose avec laquelle il était exigeant, c'était lui même. Ça n'a pas vraiment changé.

Bien sûr, il n'a pas attendu d'arriver sur Koidama pour être accablé par le fléau administratif. Il a très rapidement su s'adapter, par moment même mieux que ses parents. Ces derniers, ainsi que ses professeurs étaient impressionnés par ses capacités de représentations visuelles et d'organisation. Il réussit sans surprise à passer au collège, puis au lycée. Il lit toujours beaucoup, s'essaye à divers sports, il mène la vie d'un adolescent normal.

Une fois son baccalauréat en poche avec les félicitations du jury, il s'oriente, à la surprise générale vers des études de professeur d'histoire. Ses parents ainsi que ses professeurs l'ont à plusieurs reprises interrogés sur ce choix, mais ils n'ont jamais obtenu de réponse convaincante.
Après ses études, il a obtenu un poste, et a pu choisir son affectation. Sur Terre. Dans une classe de primaire. Enfin, la suite vous la connaissez.

Relations :

Luka Susanova -> L'une de ses élèves, dont il est également le tuteur.
Tomoe Nakagawa -> De même.

Inventaire :

Un carnet.

journal de transactions:
 


___________________________________________________


H-RP :
Nom : Tristan.
Age : La majorité tout pile.
Sexe : Masculin
Activité : Etudiant, lecteur, roliste, et j'en passe.
Ce que vous pensez du forum, positif et négatif : Ben il est bien. Le problème c'est que la tout de suite on est deux.
Comment vous avez découvert le forum :...
Avatar utilisé :
Personnage: Maes Hughes Série:Full Metal Alchemist
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://koidama.forumactif.org
 
Arthur Moreau, professeur de musique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cours de musique ~ Ouvert à tout les élèves
» c est l anniversaiire de geraldine goffin .....
» Décès d'Éval Manigat, père de la musique du monde québécoise
» Professeur Binns
» La musique au Moyen Âge

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Campus Koidama :: En rapport avec le rp :: Présentations et relations :: Validées-
Sauter vers: